Carnet de voyage : Rudy Demotte en Chine, en Corée du Sud et au Japon

Reportage publié dans le Ciné-Télé-Revue – Journaliste  Jean-Jacques Lecocq – Photographe Eric Herchaft
Comment se passent les missions à l’étranger de nos éminences politiques ? Après avoir suivi Rudy Demotte, ministre-président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans son périple asiatique au mois de juin, on peut vous garantir qu’il ne s’agit pas d’une partie de plaisir, mais d’un vrai investissement.

Le jeudi 7 juin, une mission économique et culturelle emmenée par le ministre-président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, s’envolait pour l’Asie.Au programme : un passage éclair par la Corée du Sud, la Chine et le Japon pour rencontrer des chefs d’entreprises, des recteurs d’université ou les autorités locales afin d’étudier avec eux la mise en place d’échanges commerciaux, signer des protocoles, défendre l’image de marque de la Wallonie à travers ses réussites industrielles, culturelles et scientifiques. Bref, se faire connaître et faire connaître ses atouts. Ce qu’on appelle aujourd’hui le branding. Un terme emprunté au lexique du marketing. « Une partie de notre mission, c’est aller vendre une image de marque de la Wallonie et de Bruxelles, la définir, focaliser l’attention. Etre capable de s’extraire », résume le ministre-président. Transformé en « représentant de commerce », il a été observé tout le temps durant toute la semaine. Un rôle pas si simple à tenir, même quand, comme tout politicien qui se respecte, on aime être au centre de l’attention.

 

 

Comments are closed.